Placement assurance vie en danger ? Faut-il garder son assurance-vie ?

Les placements en assurance vie sont-ils en danger ? Faut-il garder son assurance-vie en 2020 ? Les fonds en Euros sont ils en danger ? Faut-il prévoir d’arrêter son assurance-vie en 2021 ? Devant l’incertitude des marchés financiers et des bourses mondiales, face à la crise sanitaire, à la crise économique et à l’endettement colossal des états, vous vous interrogez sur les placements de votre contrat d’assurance vie.

Malgré la forte décollecte que les Compagnies d’Assurance-vie ont constaté ces derniers mois, la majorité des Français en cette période de crise sanitaire souhaitent conserver leur épargne à l’abri malgré des taux de rémunération qui n’ont jamais été aussi bas. Mais l’assurance vie est-elle vraiment sans risque ?

Placement en assurance vie en danger en 2020 ?

NON : Lorsqu’on place son argent en assurance-vie, c’est pour placer son argent à long terme. Et, même si les supports en unités de compte (UC) sont exposés aux risques et que leur capital n’est pas garanti, la courbe historique des performances des marchés financiers démontre que ce type de placement reste intéressant sur la durée. Et tant que vous n’avez pas retiré d’argent de votre assurance-vie, vous ne perdez pas.

En 2020, l’assurance-vie reste toujours un des meilleurs placements à long terme car elle permet :

  • de se constituer progressivement un capital (pour sa retraite ou pour financer les études des enfants),
  • de conserver une épargne en bénéficiant d’un cadre fiscal et successoral avantageux (voir article : Fonctionnement assurance-vie).

Les placements en assurance-vie pourraient cependant être menacés en cas de grave crise financière, de faillite des assureurs ou de krach boursier… C’est ce que nous allons voir plus en détail ci-dessous.

Placement en assurance vie bloqué ?

NON : Hors circonstances exceptionnelles (voir ci-dessous), il est possible de récupérer l’épargne de son assurance-vie à tout moment (même avant 8 ans) car l’épargne dans une assurance-vie n’est pas bloquée. Vous pouvez, sur simple demande auprès de l’assureur, disposer des fonds très rapidement en faisant un rachat partieldes rachats programmés ou un rachat total. Voir article : Comment retirer son argent d’une assurance-vie ?

Assurance vie en danger en cas de krach boursier ?

OUI : Selon les montants et les supports de vos contrats, selon le niveau de diversification des Assureurs et selon la solidité et la solvabilité des Assureurs que vous avez choisis.

L’épargne déposée en assurance-vie peut être en danger en cas de défaillance des assureurs. Comme nous l’avons expliqué dans l’article : Comment protéger son argent en cas de crise financière et de krach boursier, le fonds de garantie des Assurances de Personne (FGAP) n’assure qu’un remboursement maximum de 70 000 € par assureur et par assuré ou bénéficiaire.

De plus, il faut savoir qu’en cas de krach boursier ou de grave crise financière, vous ne pourrez pas retirer librement toute votre épargne en une seule fois. En effet, en cas de circonstances exceptionnelles, le HCSF (Haut Conseil de stabilité financière) peut autoriser le blocage des retraits pour une période pouvant aller de 3 à 6 mois au maximum.

Placements assurance vie en UC sont ils risqués ?

OUI : Les assureurs incitent de plus en plus les épargnant à investir une partie de leur épargne en UC sur leurs contrats d’assurance-vie multi supports. Et c’est vrai que pour compenser les mauvais rendements des fonds en Euros, une partie d’UC peut améliorer les performances globales des contrats.

Or, cette partie de l’épargne investie en UC est risquée car elle évolue en fonction des marchés (marchés financiers, bourses internationales, marché immobilier, marché de l’or…). Du coup, en cas de crise grave ou de krach boursier, évidemment que ces UC sont en danger. Vous risquez de les voir s’effondrer et alors il ne sera plus intéressant d’arbitrer car vous aurez déjà trop perdu…

Diversifier les UC en procédant à des opérations d’arbitrage de manière équilibrée, sur des fonds en euros et des supports en UC moins exposés aux risques des marchés comme les SCI, les SCPI, les fonds obligataires ou encore certains produits structurés sera une solution pour anticiper et résister à une crise financière.

Le mieux sera de vous faire aider par votre conseiller patrimonial pour faire le point sur votre contrat d’assurance vie selon votre profil investisseur et votre orientation de gestion.

Comment savoir si les UC de mon assurance vie sont risquées ?

Pour anticiper et limiter les risques, sachez bien évaluer les risques des supports en UC afin d’arbitrer si besoin avant la tempête boursière…

Pour cela, il y a un indicateur de risque et de performance des fonds en UC qui est mentionné sur le DICI du fonds (Document d’Information Clés Investisseurs). Ce document doit vous être remis par l’Assureur à l’investissement ou au moment de l’arbitrage sur le fonds.

Autre moyen simple de vérifier le niveau de risque d’une UC, c’est d’utiliser le site spécialisé Morningstar. En effet, il suffit de taper le code ISIN du fonds dans l’onglet de recherche en haut à gauche du site et de choisir l’ongle Notation/risque sur le menu à gauche. Voir exemple : https://www.morningstar.fr/fr/funds/snapshot/snapshot.aspx?id=F0GBR04G8J&tab=2

De plus, le site met à disposition gratuitement l’outil portefeuille. Grâce à ce gestionnaire de portefeuille, vous pourrez sélectionner les différentes valeurs (Fonds, ETF, Actions etc. ) et analyser par la suite votre exposition sectorielle, géographique etc. Vous pouvez suivre les plus et moins-values au jour le jour et même paramétrer des alertes.

Pour ceux qui ne sont pas familiers avec le vocabulaire et les documents financiers, un conseil : contactez votre conseiller pour qu’il vous aide à choisir les UC de votre contrat d’assurance vie (pour tout investissement, arbitrage et même rachat). C’est lui qui vous conseillera sur la meilleure allocation d’actifs selon votre âge, vos connaissances financières, vos projets et votre profil d’investisseur (sécuritaire, prudent, équilibré, dynamique).

Placements assurance vie fonds en Euros en danger ?

OUI et NON : Les fonds en Euros sont généralement investis à long terme en grande partie sur des obligations (emprunts d’Etats, obligations d’entreprises…) qui sont portées jusqu’à leurs échéances. Votre épargne placée en Assurance vie sur un fonds en Euros est garantie via l’effet cliquet des fonds euros.

Mais, les performance des fonds en Euros ne cessent de chuter depuis plusieurs années consécutives. En 2019, la moyenne des performances des fonds en Euros classiques se situait autour de 1,4% en 2019. On estime que pour l’année 2020, la moyenne des rendements des fonds en Euros tournera autour de 1%.

Certes leur rémunération est bien basse mais les fonds en Euros restent solides car les assureurs ont anticipé. Depuis quelques années, ils ont mis en place une stratégie de diversifications en obligations d’entreprises, en immobilier et même en actions. De plus, une partie des gains est mise en réserve chaque année par les assureurs, et ce afin de lisser les performances en cas de crise.

En fait, en cas de crise, le risque serait une forte remontée brutale des taux d’intérêts. En effet si les taux grimpent, le prix d’une obligation déjà émise va baisser (les investisseurs préférant placer à des taux plus élevés revendent les obligations en portefeuille, ce qui génère une baisse de leur prix).

Les titulaires de fonds en Euros en assurance-vie pourraient alors s’inquiéter et être attirés par des placements plus performants. Si ces épargnants retiraient alors tous leur argent des fonds en Euros, les gérants des fonds en Euros seraient alors poussés à vendre leurs obligations même en moins-values pour régler aux assurés les rachats partiels des fonds en Euros.

Or, suite à la loi Sapin II, les assureurs peuvent limiter les retraits (sur les fonds en Euros et sur les UC) durant une période (si elle est exceptionnellement grave) qui peut aller de 3 à 6 mois.

Il existe donc un risque sur la liquidité des fonds en Euros.

Assurance-vie fonds en Euros – Faut il arbitrer ?

En cette période de crise sanitaire, conserver les fonds en euros permet de rester serein au moins cette partie de votre Assurance-vie. En effet, les fonds en Euros comportent peu de risque car ils sont gérés de façon sécuritaire et sur le long terme. Le tout c’est d’être sûr que votre assureur est solide et présente une bonne marge de solvabilité.

Cependant, certains épargnant avertis (avec une bonne connaissance des marchés financiers) pourront profiter d’une chute des marchés boursiers pour arbitrer une partie de leurs fonds en Euros vers des UC pour profiter de la baisse…

En bref, si on ne peut plus dire que les fonds en Euros soient maintenant totalement liquides et sans risque, ils restent cependant un placement des moins risqués en assurance-vie.

Faut-il garder son assurance-vie 2020 ?

OUI : C’est ce qu’explique un article du Monde que je vous invite à découvrir : « Malgré la crise, l’assurance-vie reste incontournable » https://www.lemonde.fr/argent/article/2020/05/25/malgre-la-crise-l-assurance-vie-reste-incontournable_6040644_1657007.html

contrat d’assurance vie MEILLEUR PLACEMENT SANS RISQUE EN 2020

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. 29 août 2020

    […] Placement assurance vie en danger en 2020 ? […]

  2. 31 août 2020

    […] Placement assurance vie en danger en 2020 ? […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *